La sécurité privée a connu bien des transformations. Suscitant hier la méfiance, elle est devenue un acteur de la sécurité de grandes manifestations populaires comme l’Euro de football en 2016. Elle ne doit pas pour autant se substituer aux forces de l’ordre, mais en soulager le travail pour qu’elles puissent se recentrer sur les missions régaliennes.

Par Claude Tarlet, Président de la Fédération française de la sécurité privée.

Dans Les vilains petits canards, Boris Cyrulnik ouvre un nouveau regard sur l’étude de la résilience initiée avec Un merveilleux malheur. Dans l’univers professionnel aussi, le concept de résilience est omniprésent et plus particulièrement dans le secteur de la sécurité privée que je représente.

La sécurité privée, vilain petit canard devenu cygne ? J’en suis persuadé. En effet, au fil des ans, notre industrie a connu bien des transformations. Perçue avec défiance, puis méfiance et circonspection par les pouvoirs publics, la sécurité privée a su identifier ses faiblesses et corriger ses défauts pour devenir – enfin – un partenaire fiable et sûr au service de la sécurité nationale, œuvrant aux côtés des forces de l’ordre afin de garantir la sécurité de tous nos concitoyens.

Accompagner l’État pour résister à toutes formes de menaces

Cette coproduction s’est renforcée depuis les terribles attentats qui ont endeuillé la France et qui la menacent encore, et lors de l’Euro 2016.

La sécurité privée fait ainsi, avec le pays tout entier, acte de résistance face aux menaces, quelles qu’elles soient. Nos entreprises ont choisi leur camp : celui de faire front et d’accompagner l’État dans le déploiement de sa politique sécuritaire.

L’avant-projet de loi sur le terrorisme préfigure cette nouvelle organisation, ayant soin toutefois de limiter toute forme de privatisation excessive. Sécurité publique et sécurité privée, ensemble, souhaitons que l’État conserve ses fonctions régaliennes et que les libertés individuelles soient préservées.

Face aux nouvelles menaces, de nouvelles solutions

La sécurité privée va désormais intervenir dans des périmètres sécurisés et consolider ses axes de développement stratégiques : palpations et surveillance armée dans les infrastructures vitales, vidéo intelligente, drones, nouvelles solutions prédictives…

Elle va également assumer de nouvelles missions afin de soulager le travail des forces de l’ordre, leur permettant ainsi de se recentrer sur leur cœur de métier. Transferts de détenus, brigades fluviales, présence dans les transports, fourrières, contrôles de vitesse… en sont quelques exemples.

L’avenir de la sécurité privée se dessine et tend désormais vers une offre globale et intelligente (conceptualisation et stratégie), s’appuyant sur des technologies innovantes (solutions opérationnelles) et des ressources humaines à la formation et à l’attitude irréprochables.

Dans son discours de politique générale du 4 juillet, le Premier ministre Edouard Philippe rappelait que « Les Français voulaient que la France redevienne enfin elle-même : confiante, courageuse et conquérante ». Je formule le souhait que, plus que jamais, la sécurité privée l’accompagne dans cette ambition, animée par les mêmes aspirations.

 

Par Claude Tarlet

Président de la Fédération française de la sécurité privée.

Claude Tarlet participera à la table ronde :
« Jusqu’où faut-il privatiser la sécurité publique ? »

(2 commentaires)

  1. Nous nous voulons bien assumer de nouvelles missions Mais Messieurs allez vous enfin faire une différence entre un agent qui débute dans la profession et avec un agent qui Plus de 20 ans d’expérience dans la dite profession. Et puis Messieurs les dirigeants de nos sociétés de Sécurité allez vous commencer à nous Renumerer correctement. Il y en a marre de gagné dès pacotilles alors que vous c’est jackpot tous les mois. Donc mettons nous autour d’une table et faite se geste sue tous le monde attends dans la profession. Et la vous aurez doté la France notre beau pays d’une 3e Armée. Mais pour cela il faut Le vouloir n’est ce pas Messieurs nos dirigeants car se faire mousser devant les caméras de télévision c’est bien mais vous feriez mieux d’agir dans l’autre sens et tout ira pour le mieux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s