1 – Le terrorisme peut-il gagner la guerre contre les démocraties ?  (9h – 9h50)

avec Damien MARTINEZ, Guy PARAYRE, André VIAU.

Les attaques terroristes revendiquées par les islamistes sont intégrées par les services de sécurité comme une menace permanente. Maîtrise des réseaux sociaux, intelligence à exploiter les failles de nos démocraties fatiguées, ce terrorisme repose sur une idéologie qui lui donne l’énergie de sans cesse se renouveler. Sommes-nous aptes à affronter une guerre d’usure ? Garde nationale, renforcement de l’esprit civique redeviennent des pièces importantes des dispositifs à réinventer. Où en sommes-nous de ce combat citoyen ?

2 – Jusqu’où faut-il privatiser la sécurité publique ?  (9h50 – 10h40)

avec Thierry DELVILLE, Yassir KAZAR, Claude TARLET.

Privatisation, externalisation de la sécurité sont aujourd’hui une réalité pour des raisons d’efficacité et d’économie. Les missions de la police sont de plus en plus souvent confiées à des fournisseurs privés. Ce transfert de missions pose les problèmes de ce qui relève ou non de la fonction régalienne, de la formation et du contrôle par les citoyens.

3 – Les objets connectés, aides ou menaces ?  (11h – 11h50)

avec Guillaume DEGROISSE, Bernard LASSUS, Thierry OROSCO.

Le « tout connecté » s’impose à grands pas dans notre société, facilitant notre vie quotidienne. Mais à quel prix ? Cette réalité porte en elle les germes d’une plus grande vulnérabilité. Hôpitaux, hôtels, écoles, télévisions, mobiles, toasters… dès que l’on est connecté, on peut être hacké. Que peut-on faire ?

4 – La résilience d’une ville : l’exemple de Nice.  (11h50 – 12h15)

Table ronde entre Boris CYRULNIK et Christian ESTROSI.

5 – Peut-on hacker les transports en commun ?  (12h15 – 12h45)

avec Christophe GRANSART, Corentin LAROSE.

Bus, train, métro, avion, tous les modes de transport sont des objets de plus en plus connectés. Les hackers ont déjà réussi à prendre le contrôle de ces nouvelles voitures, ou à paralyser le tramway de San Francisco… Quelles menaces pèsent sur les nouvelles mobilités ? Comment pouvoirs publics et fabricants se préparent-ils à les contrer ?

Discours d’ouverture  (14h – 14h10)

par André SANTINI

6 – Sécurité et résilience, sésame de demain ?  (14h10 – 15h)

avec Boris CYRULNIK, Olivier BIANCARELLI, Michel DERDEVET.

Les problèmes de sécurité sont devenus une priorité. La réaction sécuritaire est la plus courante ; rigide, pesante, hégémonique et en fin de compte peu efficace pour faire face aux nouvelles menaces. La meilleure réponse développée autant dans les entreprises que dans l’espace public pour construire un meilleur lendemain est résiliente. Elle repose sur la réactivité, la capacité à s’adapter, à se réinventer et l’implication au premier plan du citoyen. Comment la mettre en œuvre ?

7 – La France est-elle armée pour combattre la cybercriminalité ?  (15h – 15h50)

avec Marie-Odile CRINON, Philippe GENDREAU, Marc WATIN-AUGOUARD.

Les piratages informatiques se pratiquent désormais au quotidien. Intrusions provenant autant de petits pirates que de collectifs malveillants privés ou étatiques. Face à ces multiples attaques, la France a-t-elle su mettre sa défense à jour et réunir les moyens nécessaires pour faire face à ces agressions ? Comment s’adapte-t-elle ?

8 – Face aux cyberattaques industrielles, les PME sont-elles laissées pour compte ?  (16h10 – 17h)

avec Jean-Noël DE GALZAIN, Guy MAMOU-MANI, Muriel TOUATY.

77 % des cyberattaques ont visé des PME en 2015 (étude Symantec) et le nombre de ces attaques ne cesse d’augmenter. Les PME, plus faiblement défendues, sont des cibles parfaites, y compris parfois pour pénétrer, tel un cheval de Troie, des grands groupes industriels et les stars du CAC 40. Accompagner les PME face à la cybercriminalité est une urgence. Les services publics en ont-ils conscience?

9 – Menaces, comment une entreprise s’adapte ou disparaît ?  (17h – 17h50)

avec Jean-Paul CELET, Denis FAVIER, Régis POINCELET.

Fonction vitale au sein des entreprises, la sûreté est de plus en plus au cœur de l’élaboration de leurs stratégies. S’adapter face à la multiplicité des nouveaux risques qui menacent aujourd’hui les personnes, les biens mais aussi les données vitales de toute société est devenu une absolue nécessité. Maintenir la relation de confiance dans les conditions les plus imprévues est une question de survie.

10 – Pirates ou Robins des bois, quel est le rôle social des hackers ?  (17h50 – 18h40)

avec Boris CYRULNIK, Philippe GAILLARD, Yassir KAZAR.

Le hacking est largement synonyme de menace ou d’attaque malveillante. Pourtant, les lanceurs d’alerte démontrent que cette fonction d’intrusion dans la technologie peut être bénéfique pour les sociétés démocratiques. Faut-il changer de perspective et considérer le hacking avec bienveillance, comme un mal nécessaire permettant à l’homme de garder la main face à la machine ?

Posez dès à présent votre question !

L’équipe du forum vous propose de poser dès maintenant vos propres questions à nos intervenants. Nous sélectionnerons les meilleures d’entre elles pour les soumettre à nos invités le jour du forum.